La beauté green, naturel, bio ou « clean » remporte de plus en plus de succès. Cette tendance s’inscrit dans le mouvement général vers un système de consommation responsable et durable. Et ça, c’est franchement positif. Problème, il n’est pas toujours simple de distinguer le bio du naturel, ni de trouver les produits les mieux adaptés à notre type de peau. Et puis il y a barrière du prix. Réservée autrefois aux gammes de luxe, la beauté bio se démocratise heureusement de plus en plus. Et le top du top, c’est que quand on passe DIY, elle ne coute presque plus rien du tout.

Naturel, bio, démêlons le vrai du faux

Les flacons verts, les étiquettes « 100% naturel », les indications « certifiés bio ». Il y a de quoi se sentir perdues . Comment distinguer les produits vraiment biologiques, éthiques et écologiques ? 

Il n’y a aucune réglementation pour l’utilisation du mot « naturel ». Si la mention bio est protégée, les mots «naturel» ou «écologique» ne signifient rien de précis.

Même chose pour l’abus de la couleur verte ou les messages eco friendly. Yves Rocher, The Body Shop et Lush ont opté pour le marketing nature et green, mais ils ne sont pas spécialement bio.